Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; plgContentJComments has a deprecated constructor in /web/ginungagap1/www/plugins/content/jcomments/jcomments.php on line 25

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; JCommentsACL has a deprecated constructor in /web/ginungagap1/www/components/com_jcomments/classes/acl.php on line 17

Scénarios et aides de jeu pour Bear Harbour

Idee de scenario : la statuette maudite

Le Prêtre fait venir des trucs pour une grosse invocation, le phoque médium est formel : tout viendra par la plage cette nuit. Les zombies du Prêtre marchent au fond de la mer avec des caisses. Après une bagarre, les joueurs récupèrent une caisse qui contient une statuette magique, un gros charme de protection dessus, elle est incassable. Seule solution : l’enterrer. Mais le Prêtre enlève l’un des personnages ou une de leurs bonnes connaissances pour récupérer la statue : il faut désormais délivrer cette personne ! Au programme, baston avec tous les amis : fée, dragon, cap sardine (organiser cette bataille à Magic peut-être !).
Et si le charme de protection de la statue s’avérait être finalement « tu subiras ce que tu me fais subir ». Quel plan vont mettre au point les PJs pour faire d’une pierre deux coups et que ce soit le Prêtre ou son singe géant qui la casse ?

Idee de scenario autour des Modrons et du gel de vin

Une idée de scénario autour des Modrons et du gel de vin.

Lors d’une baston en sous sol (contre un autre gang ou autre, va savoir…), les personnages sont pris dans un effondrement. Et c’est le naufrage souterrain dans des vestiges de quartier modron. La visite permet de découvrir cette ancienne société avec son obsession du carré, au travers de toute l’architecture, dans la forme des marches, des portes. Ils finiront par tomber sur une réserve de gel, et dans un quartier d’habitation, ils découvriront des maisons tiroir où ils se rangeaient les pattes repliés, par « familles » et puis le corps d’un malfrat de l’autre gang, bien plié, cubique, pour rentrer dans un des tiroirs. Y a t-il encore de la vie dans cette cité éteinte, et si oui laquelle ? Un modron fou ? Ou les restes dégénérés d’une race ?