Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; JCommentsACL has a deprecated constructor in /web/ginungagap1/www/components/com_jcomments/classes/acl.php on line 17

Nouvelles

J aime bien quand je flotte sur une mer de fatigue et que mon esprit s en va sans sa derive...

C'était une grande grue grise, au coin d'un chantier sale.
Elle avait la couleur fatiguée des anguilles.
Électriques...
Et parfois, dans la nuit, elle foudroyait d'un grand flash une chauve souris malchanceuse, ou un vieux pigeon insomniaque.
Les cadavres à ses pieds fondaient entre ses racines de fer, agrippées au béton.
Et chaque matin le grutier se demandait s'il ne devrait pas escalader quelques barreaux de plus, quelques centimètres surnuméraires, quelques échelons nouveaux qui auraient bourgeonné avant l'aube et qu'il lui faudrait gravir, le souffle court et les mains moites, avant d'arriver au sommet où il avait fait son nid..

Moutons dans le ciel : chapitre 2

Le boulet filait droit vers lui dans un sifflement strident et il se pencha pour l’éviter malgré le poids de son canon à lui, posé sur son épaule. Javier, son comparse qui tenait la culasse de l’engin qu’ils portaient à deux, fit de même et le projectile atterrit derrière lui, perçant le pont. Heureusement le bois épais du plancher allait ralentir sa chute et il ne pourrait pas percer la coque de la trirème pirate. Tirso chercha à distinguer une silhouette ennemie à travers le brouillard et la fumée. Les artificiers de leur bateau et ceux du voilier des Cités Marchandes faisaient tonner leurs pièces à qui mieux mieux sans faire de gros dégâts pour l’instant. Mais quand les navires seraient suffisamment proches Javier mettrait le feu à la poudre et BOUM ! Il faudrait alors que lui, Tirso, soit suffisamment robuste pour encaisser le recul et recharger immédiatement. Il était fier de faire partie de la Nation pirate de Malacca, la seule qui comptait assez de tarés dans son genre pour adopter cette stratégie et la maniabilité de son engin de mort ferait la différence l’heure venue. Il sentait sourdre en lui une excitation froide qui lui rongeait le ventre. Son cœur battait à tout rompre, accompagnant le ronron des pales de la grande roue à aube qui se trouvait à la poupe du bateau et qu’il n’arrivait à apercevoir dans toute cette purée de pois.

Nouvelle : cercueil de plomb

J'entends leurs crocs crisser à se rompre sur mon cercueil de plomb. Leurs ongles se retournent en essayant de se glisser sous le couvercle, de se tailler un chemin jusqu'à moi, jusqu'aux 10 litres de sang chaud et aux 150 kilos de viande que je représente. Dire qu'à ma naissance on faillit me laisser pour mort, rachitique et cyanosé...

Plus d'articles...

  1. Nouvelle : desert vorace
  2. Gwyn